Trump donne son accord pour la voie ferrée reliant Israël aux pays du Golfe

Trump donne son accord pour la voie ferrée reliant Israël aux pays du Golfe

Truth ONG- Jason Greenblatt, le représentant spécial des États-Unis pour les négociations internationales, a exprimé lundi son soutien à l’initiative “Chemins de fer pour la paix” du Premier ministre Benjamin Netanyahu et du ministre des Transports Yisrael Katz.

Alors qu’il semblait que la chute du prince héritier Mohammed ben Salmane était sur la table, après le meurtre brutal du journaliste Jamal Khashoggi, le dirigeant de fait de l’Arabie saoudite a donné la carte ultime pour garantir le soutien américain dans le futur.

Après la visite «historique» du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, au sultanat d’Oman, il y a dix jours, suivie de la participation d’une délégation israélienne à une manifestation sportive à Dubaï, dans les Emirats arabes unis, où l’hymne national de l’Etat hébreu a été entonné pour la première fois dans ce pays, les Etats-Unis viennent d’approuver officiellement un plan de construction de voies ferrées devant relier Israël à certains pays arabes comme la Jordanie, l’Arabie Saoudite, le Qatar et d’autres pays du Golfe.

« Aujourd’hui, le ministre des Transports et du Renseignement, Yisrael Katz, est à Oman à l’occasion d’un événement international sur les transports. Il présentera un plan pour la construction d’un chemin de fer entre Israël, la Jordanie, l’Arabie saoudite et les pays du Golfe. Continuons le dialogue. Ces efforts appuient les nôtres », a tweeté M. Greenblatt.

L’information a été dévoilée lundi par la télévision publique israélienne. Mais le projet en soi avait été dévoilé, la première fois, par le ministre des Transports et du Renseignement israélien dans une interview au site saoudien Elaph.

En juin dernier, l’édition française du site d’information britannique Middle East Eye (MEE) a révélé que le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, et son ministre des Transports et du Renseignement, Yisrael Katz, avaient donné leur accord final pour la réalisation d’une ligne de chemin de fer entre l’Europe et l’Arabie Saoudite, passant par Israël. Le projet s’intitulait « Chemins de fer pour la paix régionale ».

Ce projet, qui prévoit de faire passer la ligne de chemin de fer d’Israël vers l’Arabie Saoudite, en passant par la frontière jordanienne et la ville de Jénine, en Cisjordanie, avait eu, dès le départ, le soutien de Washington, rapporte Algerie Patriotique.

Le gouvernement israélien a chargé le ministre Yisrael Katz de présenter « les avantages » de ce projet à plusieurs pays européens et asiatiques mais, aussi, arabes, particulièrement l’Arabie Saoudite et ses voisins du Golfe.

MBS sait certainement qu’en lançant officiellement le projet de normalisation avec Israël et en commençant à faire connaître ouvertement les relations de réchauffement entre les deux pays, il obtiendrait le double du pouvoir de lobbying et du soutien du gouvernement israélien et du lobby pro-israélien extrêmement influent, pendant l’ère de Trump.

Leave a Response