- samedi
Décembre 13, 2018

L'ONG des droits de l'homme de La Vérité

SOS Méditerranée : Nouveau sauvetage in extremis au large de la Libye

2018/03/12, 20:56


SOS Méditerranée : Nouveau sauvetage in extremis au large de la Libye

.Truth NGO-L’Aquarius affrété par SOS MEDITERRANEE et opéré en partenariat avec Médecins Sans Frontières (MSF) a secouru samedi 10 mars 110 personnes à bord d’un canot pneumatique dégonflé dans les eaux internationales au large de la Libye, puis accueilli à son bord 62 personnes secourues par un navire marchand et 108 personnes secourues par le bateau Open Arms de l’ONG ProActiva.

.Truth NGO-L’Aquarius affrété par SOS MEDITERRANEE et opéré en partenariat avec Médecins Sans Frontières (MSF) a secouru samedi 10 mars 110 personnes à bord d’un canot pneumatique dégonflé dans les eaux internationales au large de la Libye, puis accueilli à son bord 62 personnes secourues par un navire marchand et 108 personnes secourues par le bateau Open Arms de l’ONG ProActiva. 280 naufragés, dont 47 femmes, et 32 mineurs (25 non-accompagnés), de plus de 20 nationalités différentes , dont 69 érythréens, 12 somaliens, 6 Libyens et 3 Syriens, sont tous sains et saufs et en sécurité à bord de l’Aquarius qui fait route vers le port sûr (place of safety) d’Augusta (Italie) pour le débarquement lundi, selon Mer et Marine. Plusieurs cas particulièrement vulnérables ont été identifiés dont des victimes de torture, de potentielles victimes de trafic d’êtres humains et des cas médicaux urgents. Un jeune comorien a expliqué aux volontaires à bord de l’Aquarius avoir passé deux ans en Libye à travailler sans être payé pour un patron qui lui a confisqué son passeport dès son entrée dans le pays, avant de parvenir à s’enfuir à bord d’un canot de fortune. « Je sais que partout dans le Monde il y a des problèmes, mais au moins en Europe il y a les droits de l’homme, pas comme en Libye » a-t-il expliqué. « Mon patron a toujours mon passeport, mais mon passeport ce n’est pas mon corps ». Un tchadien de 20 ans a encore expliqué avoir été torturé par électrocution quotidiennement pendant deux mois en Libye faute de pouvoir payer la rançon pour sortir de prison. « J’ai été vendu et je me suis retrouvé à Bani Walid. Après un ami m’a aidé à organiser le voyage pour prendre le bateau. J’ai passé un mois dans une maison avec 150 personnes. 50 ont pu partir cette fois-ci, les autres attendent le prochain départ » a raconté ce naufragé aux volontaires à bord de l’Aquarius. Récemment l'ONU a confirmé que "Le trafic d'êtres humains est à la hausse en Libye, avec des violations majeures des droits de l'homme". Le trafic d'êtres humains est en augmentation en Libye, selon un rapport d'experts de l'ONU, qui estime que les forces libyennes aident des groupes rebelles dans leur contrôle des routes migratoires, a rapporté Europe1. Le rapport cite également plusieurs cas de migrants arrêtés par des agents libyens avant d’être remis contre paiement à des trafiquants d’êtres humains, d'après JeuneAfrique. Le sort des migrants en Libye a notamment été mis en lumière en novembre 2017 avec des vidéos filmées par des journalistes de CNN montrant des migrants vendus sur des "marchés aux esclaves". "Les migrants sont vendus sur le marché comme s’ils étaient une matière première, explique-t-il. La traite d’êtres humains est de plus en plus fréquente chez les passeurs, dont les réseaux sont de plus en plus puissants en Libye", a déclaré Othman Belbeisi, dirigeant de la mission de l’Organisation internationale pour les migrants (OIM) en Libye en avril 2017, selon LesIntrocks.

Tags:

SOS Méditerranée : Nouveau sauvetage in extremis au large de la Libye

Ajouter un commentaire

L’ONG de la Vérité accueille sincèrement vos suggestions et les commentaires.

Votre commentaire

Vos commentaires

Lire aussi

free website counter