Le rapport choquant du secrétaire général des Nations Unies dans la Journée mondiale de l’alimentation

Le rapport choquant du secrétaire général des Nations Unies dans la Journée mondiale de l’alimentation

A l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation, le 16 octobre, le Secrétaire général des Nations Unies a publié un message appelant le monde à travailler en partenariat pour réaliser la Faim Zéro.

 

Le rapport de la FAO à l’occasion Le 16 octobre et quelaues faites et chiffres:

Le monde produit suffisamment pour nourrir tous ses habitants. Et pourtant, une personne sur neuf souffre de faim chronique.

Selon le rapport 2018 sur l’Etat de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde, 821 millions d’individus étaient sous-alimentés en 2017.

Environ 60 pour cent des affamés du monde sont des femmes.

Quelque 70 pour cent des personnes souffrant de pauvreté extrême vivent en zone rurale. La plupart dépendent de l’agriculture.

La faim tue davantage chaque année que la malaria, la tuberculose et le Sida réunis.

Environ 45 pour cent des décès de nourrissons sont liés à la sous-nutrition.Les retards de croissance touchent encore 151 millions d’enfants de moins de cinq ans.

1,9 milliard de personnes – plus d’un quart de la population mondiale sont en surpoids, dont 672 millions sont obèses. Et chaque année, 3,4 millions d’êtres humains meurent des conséquences du surpoids et de l’obésité.

Des enfants yéménites opprimés attendent d'être nourris

Dans de nombreux pays, l’obésité est plus meurtrière que les homicides.

La malnutrition coûte à l’économie mondiale l’équivalent de 3 500 milliards de dollars EU par an.

Pour répondre à la demande, l’agriculture de 2050 devra produire près de 50% de plus de nourriture, d’aliments pour animaux et de biocarburants qu’en 2012.

La majorité des affamés dans le monde et 75 pour cent des enfants de moins de 5 ans souffrant de retards de croissance vivent dans des pays victimes de conflits.

Les calamités liées au climat représentent désormais plus de 80 pour cent de toutes les grandes catastrophes répertoriées à l’échelon mondial.

Un tiers de la nourriture produite dans le monde est perdue ou gaspillée. Les pertes et gaspillages alimentaires s’élèvent à environ 680 milliards de dollars EU dans les pays industrialisés et à 310 milliards dans les pays en développement, soit un total de près de mille milliards de dollars.

Leave a Response