La Syrie écrit à l’ONU à propos du «crime de guerre» américain après la frappe aérienne à Deir Ez-Zor

La Syrie écrit à l'ONU à propos du «crime de guerre» américain après la frappe aérienne à Deir Ez-Zor

Truth ONG- La Syrie a écrit aux Nations Unies pour demander une enquête transparente et impartiale sur le récent massacre de dizaines de civils lors d’une frappe aérienne américaine dans l’est du pays arabe.

Le ministre syrien des Affaires étrangères a adressé deux lettres distinctes au chef des Nations unies et au président du Conseil de sécurité des Nations Unies, qualifiant ce massacre comme “crime de guerre et crime contre l’humanité”, a déclaré l’agence de presse officielle SANA.

Les attaques de vendredi ont visé les villages d’Al-Sousa et d’Al-Bubadran à Deir ez-Zor, faisant 62 victimes, dont la plupart étaient des femmes et des enfants. Les frappes aériennes sont également blessées un nombre non identifié d’autres, dont certains sont dans un état critique.

“L’effusion de sang prouve, une fois de plus, le mépris de la coalition à l’égard du droit international et du droit des hommes “, lit-on dans la lettre.

Cela “dément les prétentions de la coalition de lutter contre le terrorisme de l’Etat Islamique alors qu’en réalité, il soutient sa continuité en Syrie”, ont ajouté les lettres, faisant référence au groupe terroriste Daesh par un autre acronyme.

Les lettres demandaient au Conseil de sécurité des Nations Unies de prendre “une action rapide pour mettre fin à ces crimes”.

Les États-Unis et leurs alliés ont envahi la Syrie en 2014 sous le prétexte de combattre Daesh. Ils ont renoncé au consentement de la Syrie pour lancer l’invasion qui se poursuit encore, même si Washington prétendait la victoire sur le groupe Takfiri l’année dernière.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, basé à Londres, les frappes aériennes des États-Unis et de leurs alliés dans le pays arabe ont tué plus de 3 300 civils.

Leave a Response