Jeune tué à Nantes: le policier auteur du tir placé en garde à vue

Truth ONG- Un policier a utilisé son arme de service pour tirer sur un jeune automobiliste qui aurait refusé d’obtempérer mardi soir, dans le quartier du Breil, à Nantes. L’homme de 22 ans est décédé des suites de ses blessures, provoquant la colère dans le quartier.

Le policier a été placé en garde à vue jeudi à 12h40 par l’IGPN, a annoncé le procureur de la République de Nantes Pierre Sennès dans un communiqué.

Il a été placé en garde à vue “du chef de violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique ayant entrainé la mort sans intention de la donner”, a-t-il annoncé. “Ce n’est qu’à l’issue de cette mesure de garde à vue que le procureur de la République de Nantes sera en mesure de faire connaître sa décision sur les suites à réserver à cette affaire”, a-t-il précisé.

Le jeune homme décédé, prénommé Aboubakar, originaire du Val d’Oise mais installé depuis quelques mois à Nantes, faisait l’objet d’un mandat d’arrêt depuis juin 2017 pour des faits de vols en bande organisée et recel d’association de malfaiteurs. Il avait décliné une fausse identité au moment de son contrôle de police, mardi soir, vers 20h30, selon le procureur.

Sa mort a entraîné une vague de colère et de dégradations dans plusieurs quartiers populaires nantais. Une dizaine de bâtiments publics, des commerces mais aussi plusieurs dizaines de véhicules ont été incendiés depuis mardi soir, selon 20 minutes. Des tags « bavure » et « la police tue » ont été inscrits sur les lieux du drame, quartier du Breil.

Des heurts ont opposé des policiers et des jeunes armés de cocktails Molotov.

Leave a Response