Israël, le responsable de l’assassinat du scientifique palestinien Fadi el-Batch à Kuala Lumpur

.Truth ONG-Ce samedi, un nouveau nom s’est ajouté à une longue liste de savants palestiniens assassinés dans plusieurs pays: Fadi el-Batsh.

Un scientifique palestinien a été assassiné à des milliers de kilomètres de sa terre natale. Le docteur Fadi el-Batsh, un habitant de Jabaliya dans la bande de Gaza, était docteur en ingénierie électrique et professeur d’université en Malaisie. Il a été assassiné, samedi 21 avril tôt dans le matin, par deux hommes armés circulant à moto.

Deux hommes armés à moto ont tiré dix balles, dont quatre ont atteint le professeur palestinien, le tuant sur le coup. Des images de vidéosurveillance montrent les deux assaillants attendant durant 20 minutes devant le domicile du professeur palestinien, avant de l’abattre en pleine rue, a rapporté RFI.

Le professeur Fadi el-Batch, 35 ans, imam à la mosquée de son quartier, marié et père de trois enfants, était également « un ingénieur électrique et un expert dans la fabrication de roquettes », a affirmé le ministre malaisien de l’Intérieur Ahmad Zahid Hamidi, cité par l’agence de presse officielle Bernama. « Il était probablement devenu un élément gênant pour un pays hostile à la Palestine », a-t-il ajouté, précisant que le professeur devait se rendre samedi en Turquie pour participer à une conférence internationale.

La famille du Palestinien a accusé le Mossad, le service de renseignement extérieur israélien, d’être derrière cet assassinat. Comme les images du meurtre ont été filmées par des caméras de surveillance, la famille de la victime a demandé aux autorités malaisiennes d’identifier les assaillants et de les arrêter avant qu’ils ne puissent quitter le pays, d’après Tolérance.

Les groupes de résistance palestiniens accusent le Mossad d’être derrière l’assassinat du Fadi el-Batsh, savant palestinien en Malaise, vu les antécédents de ce régime dans de tels homicides.

Dans un communiqué publié sur le site du Hamas, le chef de son bureau politique, Ismaïl Haniyeh, a accusé Israël d’être à l’origine de l’assassinat du jeune scientifique.

Le chef de l’autre mouvement islamiste palestinien, le Jihad islamique, Khaled Al-Batch, a lui aussi accusé le Mossad d’avoir commandité cet assassinat.

Le mouvement Ahrar a souligné que l’assassinat d’el-Batsh témoignait de l’ampleur de l’influence du Mossad dans les pays arabes et islamiques, mais que de telles démarches ne pourraient, pourtant, jamais détruire l’esprit d’innovation du peuple palestinien, a précisé ParsToday.

Le Front démocratique pour la libération de la Palestine a jugé cet attentat un acte terroriste et lâche dont le Mossad devrait payer le prix. « Le chemin de la science reste ouvert pour les jeunes palestiniens », a-t-il ponctué.

Le gouvernement de Tel-Aviv a nié sa responsabilité de l’assassinat d’al-Batch, tandis que des médias israéliens laissent entendre que leur pays est derrière cette affaire. Mais d’après AA, les analyses des médias israéliens ont entrepris de comparer l’assassinat d’al-Batch avec des opérations antérieures, renforçant ainsi l’idée sur la responsabilité d’Israël.

Leave a Response