États-Unis : Dix enfants torturés dans une nouvelle “maison de l’horreur” en Californie

.Truth ONG- Dix enfants d’une même fratrie ont été retrouvés vivants dans des conditions sordides dans une maison de Californie, où ils étaient torturés physiquement et psychologiquement par leurs parents, ont indiqué mercredi les autorités judiciaires.

Les enfants âgés de 4 mois à 12 ans vivant dans des conditions d’hygiène déplorables ont été découverts à Fairfield, dans la banlieue nord de San Francisco, rapporte l’agence américaine Associated Press.

Les parents des enfants, qui étaient scolarisés à domicile, Jonathan Allen, 29 ans, et Ina Rogers, 31 ans, sont accusés d’abus physiques et de torture à leur encontre, rapporte, mercredi 16 mai, le Guardian.

Ina Rogers appelle la police, inquiète après la disparition d’un de ses enfants. Le jeune garçon est retrouvé dans la journée, mais en le ramenant chez lui, les forces de l’ordre n’en reviennent pas du spectacle qui s’étale devant leurs yeux, selon LCI. Les parents ont été arrêtés le 31 mars à leur domicile de Fairfield, au nord de San Francisco, après que la police a répondu à un appel à propos d’un enfant disparu, a précisé la Libre.

En pénétrant dans la maison, ils découvrent alors un sol juché d’urine, d’excréments humains et animaux, de déchets et de restes de nourriture. Des meubles et des jouets sont éparpillés dans les pièces de ce joli pavillon de banlieue, a rapporté le Point. Des images fournies par la chaîne ABC News montrent même le sol de la salle de bains recouvert de fientes d’oiseaux. Arrêtée le jour même, la mère de 31 ans, Ina Rogers, est relâchée sous caution au début du mois d’avril. Jonathan Allen, père de huit des enfants et âgé de 29 ans, est incarcéré depuis le 11 mai, précise Franceinfo.

« De manière continue, les enfants étaient frappés, étranglés, mordus, visés avec des armes telles que des arbalètes et des pistolets à air comprimé, frappés avec des armes telles que des bâtons et des battes de baseball, soumis à la torture du waterboarding (simulation de noyade) », selon l’acte d’accusation établi par le parquet. Certains ont également été brûlés avec de l’eau bouillante, selon le Parisien.

« Au cours de l’enquête, les enfants ont décrit en détail les cas d’abus », ont précisé les autorités californiennes. Ils ont également expliqué que leur mère était au courant et surtout qu’elle avait participé aux maltraitances qui duraient depuis des années.

Interrogés par les autorités depuis fin mars, les huit enfants les plus âgés ont décrit des abus intentionnels : piqûres, brûlures, ecchymoses et blessures pouvant être infligées avec une arme à air comprimé, d’après FranceTvInfo. “La torture qui s’est produite dans cette maison” avait “des fins sadiques”, a déclaré la procureure adjointe du comté, Sharon Henry, dans une conférence de presse lundi.

Mme Rogers, qui avait initialement été inculpée d’un seul chef d’accusation mineur, fait donc maintenant face à neuf chefs d’accusation de maltraitance d’enfants, qui correspondent à des crimes. Elle a été placée en détention, et sa caution portée à 495.000 dollars.

Le père, principal auteur des tortures, est également en détention. Il est lui inculpé pour sept chefs d’accusation de torture et neuf d’abus. Sa caution a été fixée à 5,2 millions de dollars.

Leave a Response