- samedi
Décembre 13, 2018

L'ONG des droits de l'homme de La Vérité

De l'action militaire contre la Syrie aux mobilisations des français, une nouvelle vague des protestations contre Macron

2018/05/10, 21:17


De l'action militaire contre la Syrie aux mobilisations des français, une nouvelle vague des protestations contre Macron

.Truth ONG- La fin de la première année de la présidence du président français, Emmanuel Macron, coïncide avec la participation de la France à l'action militaire contre la Syrie, sous prétexte d'utilisation d'armes chimiques par le gouvernement syrien.

.Truth ONG- La fin de la première année de la présidence du président français, Emmanuel Macron, coïncide avec la participation de la France à l'action militaire contre la Syrie, sous prétexte d'utilisation d'armes chimiques par le gouvernement syrien. Dans une interview télévisée à l'occasion de cet anniversaire, Macron se trouvait confronté à cette question difficile: la France a attaqué la Syrie, sommes-nous policier international? En réponse à cette question clé, qui visait la légitimité de l'action militaire de son gouvernement en Syrie, le président français, était incapable de convaincre l'opinion publique française assoiffée de savoir, bien qu'un tiers de ses entretiens se concentrait sur ses motivations. Sur les racines de l'attaque militaire contre la Syrie, l'espace médiatique dérangé de la France et les débats des députés français indiquent les affaires internes et aussi les échecs du gouvernement de Macron sur la scène national plutôt que l'utilisation d'armes chimiques par le gouvernement syrien. L'analyse de cette hypothèse est possible en examinant les contextes et les tensions dans les trois pays d'Amérique, la France et la Grande-Bretagne. À la veille de son premier anniversaire, le gouvernement de Macron fait face à une vague massive de protestations nationales dont certaines ont été si violentes que le visage de certaines villes, y compris Marseille et Nantes ressemble plutôt à un état de guerre. Les principales protestations concernent la privatisation de la Société nationale des chemins de fer français, la réforme dans les universités, la construction de l'aéroport dans le nord de Paris, et l'augmentation de l'impôt des retraités. Les protestations du personnel de la société nationale des chemins de fer ont pratiquement perturbé tout le système de transport métropolitain français, et la confrontation policière avec des étudiants manifestants a parfois conduit à l'entrée de la police dans le campus de l'université et à l'affrontement sanglant avec les étudiants. A tout ce qui précède, devrait également être ajouté le mécontentement général causé par l'imposition de l'impôt sur la fortune ainsi que la montée des mouvements d'indépendance dans les territoires transatlantiques. Environ 60% des Français ne sont pas satisfaits du fonctionnement du gouvernement de Macron, selon le dernier sondage de l'Institut des IFOP. L'action militaire française en Syrie était exactement au milieu de ces troubles internes et donc renforce et confirme la position des députés que Macron échappe aux défaites internes en recourant à l'action militaire à l'extérieur des frontières. Une situation similaire peut être observée aux États-Unis et en Grande-Bretagne. Trump est au sommet des tensions de deux scandales majeurs: l'association de son siège électoral avec le gouvernement russe et le paiement des rançons à ses proies sexuelles. Le gouvernement britannique était également sujet à certaines questions d'instabilité économique et politique, en raison des sujets de Brexit et aussi son espace commercial et économique nécessitait un choc externe, et d'autre part, avait des incitations nécessaire à se venger de la Russie sur la question de Skripal. On peut conclure que l'action militaire étrangère (en Syrie) comportait des composantes internes importantes dans chacun de ces trois pays. Les perceptions de l'opinion publique de la communauté internationale à l'égard de l'action militaire en Syrie reposent en grande partie sur cette composante intérieure, et non sur réclamation non confirmée par les Nations Unies concernant l'utilisation d'armes chimiques en Syrie. La précipitation à exécuter une action militaire sans attendre les résultats de l'examen d'OPCW implique également le besoin urgent de ces acteurs de répondre à leurs problèmes nationaux. En Europe, aucun pays fort, comme l'Allemagne, l'Italie, les Pays-Bas, le Suède, la Belgique et l'Espagne, n'a fait face à de telles questions domestiques, d'où ils ont refusé de prendre part à cette action militaire. Le voyage du prince héritier saoudien, Ben Salmane, à ces trois pays participants dans l'action militaires, ne peut pas avoir eu lieu accidentellement. Et les trois pays, assurés de fournir toutes leurs dépenses militaires dans un jeu soi-disant "gagnant-gagnant", ont à la foi éclipsé leurs problèmes domestiques et aussi gagné satisfaction de leur riche allié arabe pour maintenir les relations économiques lucratives avec l'Arabie saoudite. La division relative entre les représentants attribués aux républicaines, dans le mouvement sur l'aventure militaire de Macron dans la politique étrangère était l'un des dommages sérieux pour lui. La perspective des discussions dans le parlement français n'indique pas que les députés se retireront d'enquêter le gouvernement dans ce domaine. La présence du Premier ministre Edward Philippe dans le parlement n'a pas réussi à persuader les délégués d'accepter la légitimité de l'action militaire de la France en Syrie, et il est prévu que ces sujets continueront par demander les questions aux ministres des Affaires étrangères et de la Défense dans les semaines à venir.

Tags:

De l'action militaire contre la Syrie aux mobilisations des français، une nouvelle vague des protestations contre Macron

Ajouter un commentaire

L’ONG de la Vérité accueille sincèrement vos suggestions et les commentaires.

Votre commentaire

Vos commentaires

Lire aussi

free website counter