- mercredi
Décembre 10, 2018

L'ONG des droits de l'homme de La Vérité

Cisjordanie: Un professeur français de droit maintenu en détention

2018-09-16, Sep 12:34


Cisjordanie: Un professeur français de droit maintenu en détention

Truth ONG- Frank Romano professeur de droit franco-américain arrêté vendredi 14 septembre 2018 pour avoir manifesté contre la destruction du village bédouin palestinien Khan El Ahmar à l’est de Jérusalem. Il est en détention.

Truth ONG- Frank Romano professeur de droit franco-américain arrêté vendredi 14 septembre 2018 pour avoir manifesté contre la destruction du village bédouin palestinien Khan El Ahmar à l’est de Jérusalem. Il est en détention. Frank Romano devrait rester en détention jusqu’à lundi 17 septembre, après son arrestation lors d’une manifestation à l’est de Jérusalem. Il est accusé d’entraves à l’action de policiers et de soldats israéliens, selon Ouest France. Les autorités d'occupation israéliennes ont continué à arrêter un professeur d'université français, sous prétexte de contrer la tentative d'empêcher la démolition éventuelle du village de Khan al-Ahmar, alors que ce dernier poursuivait sa grève de la faim pour le deuxième jour, rapporte French PalInfo. « De façon tout à fait exceptionnelle, la législation militaire en vigueur en Cisjordanie a été appliquée à Frank Romano qui est accusé d’entraves à l’action de policiers et de soldats israéliens, si bien que le délai maximum pour qu’il soit présenté devant un juge est de 96 heures », a affirmé à l’AFP son avocate, Gabi Lasky. « En général, c’est la loi israélienne prévoyant un délai limité à 24 heures, dans ce genre de cas impliquant des Israéliens ou des étrangers, qui est appliquée », a ajouté l’avocate. Le professeur français était parmi des dizaines de militants qui passaient leur temps dans Khan al-Ahmar pour tenter d'empêcher la démolition et le déplacement du village palestinien. Les activistes ont déclaré que Romano s'était arrêté vendredi devant un bulldozer enlevant les barrières érigées pour ralentir la démolition Des gouvernements européens, l'ONU et des ONG ont fait pression contre la démolition de Khan al-Ahmar en arguant qu'elle permettrait d'étendre les colonies et de couper en deux la Cisjordanie, rendant encore plus compliquée la création éventuelle d'un Etat palestinien indépendant. Pour les défenseurs des bédouins, une démolition restreindrait encore plus l'accès des Palestiniens de Cisjordanie à la partie orientale de la Ville sainte. Israël occupe depuis près de 50 ans la Cisjordanie où plusieurs communautés de bédouins se sont installées à l'est de Jérusalem dans un secteur où selon des ONG de défense des droits de l'Homme, Israël projetterait d'étendre la colonisation, précise La Libre.

Tags:

Cisjordanie: Un professeur français de droit maintenu en détention

Ajouter un commentaire

L’ONG de la Vérité accueille sincèrement vos suggestions et les commentaires.

Votre commentaire

Vos commentaires

Lire aussi