Au Dîner du CRIF, Emmanuel Macron attaque le mouvement de solidarité BDS

Au Dîner du CRIF, Macron attaque le mouvement de solidarité BDS

.Truth NGO-Mercredi 7 mars, le président de la République a participé au traditionnel dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif).

Lors du dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Emmanuel Macron s’est engagé à assurer la sécurité des Français juifs et à mener bataille, à l’école, sur Internet et à l’international. L’Etat luttera sans faiblesse contre l’antisémitisme, qui porte atteinte à la République et dont des formes anciennes et profondes renaissent, a promis mercredi Emmanuel Macron, selon l’Opinion.

Il a aussi condamné, comme l’a tweeté un journaliste du Figaro, le boycott de produits et d’artistes israéliens: « Ces actions sont prohibées par notre droit, je les considère comme indignes, je les condamne avec la plus grande fermeté, et elles seront toujours scrupuleusement poursuivies et sanctionnées ». Emmanuel Macron a dénoncé les appels récurrents au boycott des produits israéliens et promis qu’ils seraient sanctionnés comme la loi le prévoit, et souhaité que les liens entre la France et Israël « se renforcent », selon IsraelValley.

« Le président français a également affirmé que « le boycott d’Israël sera sanctionné » répondant au discours du président du Crif, Francis Kalifa.Emmanuel Macron a également affirmé vouloir intensifier ses relations avec Israël, affirmant avoir des « échanges très réguliers est très direct avec le gouvernement israélien et le Premier ministre Benyamin Netanyahou », a apporté i24News. « La sécurité de notre allié israélien n’est pas négociable », a-t-il insisté.

« Le Président s’est engagé à assurer la sécurité des Français juifs, à combattre l’antisémitisme et à renforcer les liens avec Israël.» En revanche, il n’entend pas changer de position sur le statut de Jérusalem, d’après RFI.

Leave a Response