Ambassade d’Iran à Paris attaquée: Téhéran fustige la réaction lente de la police locale

Ambassade d’Iran à Paris attaquée: Téhéran fustige la réaction lente de la police locale

Truth ONG- Hier, un groupe appartenant au parti kurde Komalah a attaqué l’ambassade d’Iran à Paris. On dit qu’en dépit de la notification préalable d’une éventuelle attaque, la police française n’a pris aucune mesure pour se rendre sur les lieux.

Téhéran a accusé samedi les forces de l’ordre parisiennes d’avoir lentement réagi à l’attaque contre l’ambassade d’Iran à Paris faite par des activistes kurdes.

Selon Bahram Qasemi, porte-parole du ministère Iranien des Affaires étrangères, environ 15 activistes kurdes ont brûlé un drapeau Iranien devant l’ambassade d’Iran et ont brisé des vitres avec des pierres, a cité Sputnik News.

“Le gouvernement français devrait prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les missions diplomatiques iraniennes sur son territoire”, a-t-il déclaré, selon l’Orient le Jour.

C’est la quatrième fois cette année que l’ambassade d’Iran est attaquée par des manifestants d’autres pays, dont la Finlande, où quatre manifestants se sont rassemblés devant l’ambassade d’Iran en scandant des slogans le lundi après-midi 10 septembre, arrêtés par la police.

Plus tôt ce mois-ci, le 7 septembre, les manifestants irakiens ont incendié le consulat iranien dans la ville de Bassorah, dans le sud de l’Irak, au milieu de grandes manifestations contre la corruption et le manque de services de base qui ont entraîné le meurtre d’au moins 10 civils Irakiens.

Le Komalah est un parti politique nationaliste kurde de gauche basé au Kurdistan Iranien et Irakien. Elle a été fondée à Téhéran par un groupe d’étudiants universitaires kurdes dirigé par Foad Mostafa Soltani. Récemment, le Parti démocratique du Kurdistan, assisté par les forces du Komalah, a assassiné 12 gardes-frontières iraniens à la frontière nord de l’Iran.

Leave a Response